Banner 1 - nuages
Banner 2 - sky city
Banner 3 - decor
Banner 4 - persos
Banner 5 - arbre
Banner last


RhaaAAAAaaAAAAaaa. BON ALLEZ, techniquement j’ai mis à jour le 5 juin, non ? J’AVAIS PERDU MES CODES ! ( quelle idée de faire une note par an, aussi, j’ai changé 3 fois d’ordi depuis ! ) ET Adobe première fait rien qu’a m’embêter ET mon rôti était brûlé Et la neige était trop molle !

Et vous allez me dire, bon mais d’accord, mais c’est quoi ce bordel sans queue ni tête ?
Ce à quoi je vous répondrai que si vous vous obstinez à trainer par ici, c’est que les machins sans queue ni tête ne vous effraient guère !

Je ne vous avais pas oublié mes petits pioupious, pensez-vous ! Il me manquait juste un prétexte pour remplir d’un contenu un tant soit peu original un blog qui n’en a que le nom. Et c’est le petit Noë, auteur avec ses joyeux comparses du sépiablog qui m’en a donné l’occasion en me forç… en me proposant de leur bricoler une gribouille ( complètement et assurément gratuite et prétextatoire ) sur leur scénar à l’occasion de leur cinquantième note. L’occasion pour moi de me replonger le temps d’une note dans l’ambiance heroic-fantasy doucereuse de mes après-midis d’ado triturant de pauvres figurines d’Ad&d qui n’avaient rien demandé à personne tout en redessinant ma fiche de personnage pour la cinquième fois.
Du coup, comme je suis un garçon pragmatique qui ne recule devant aucune bassesses pour rentabiliser son précieux temps, j’ai fait d’une pierre plein de coups en vous pondant à la fois une pitite gribouille pixellue inédite, en leur torchant leur putain de note de mes deux et en filmant le tout pour refaire un petit time lapse de toute la réalisation du bazar ( Oui bon, là, c’est en cours de montage mais je vous l’ajoute dès que c’est pondu ! Si sis vraiment, pas l’année prochaine ! )

Gna.

Bon et puis je vois qu’il y en a encore qui traine par là, bougez pas, je reviens avec deux trois trucs faits cette année. Oui ben hé, il faut être lucide, c’est plus un blog, c’est un book mis à jour annuellement !

Alors cette année, en dehors de mes activités dans les eaux lointaines d’Aquablue ( le tome 14, illustré par votre serviteur et scénarisé par Régis Hautière est toujours disponible dans toutes les bonnes librairies et chez ce satan d’amazon, courrez vite y dépenser vos derniers euros avant que l’armée sino-soviétique n’abatte son joug sur les capitale du monde libre ! Ou le contraire, je ne sais plus… ) en dehors d’Aquablue disais-je donc, je me suis laissé aller à une compromission au grand capital en bossant pour la pub. C’est la crise ma bonne dame, et la bd, mes amis, c’est bien joli mais ça nourrit de moins en moins son bonhomme.
Et ce qui est amusant, quand on bosse pour la pub, c’est qu’on a beau avoir toute l’expérience du monde en matière de boulots tordus et autres commissions exotiques,même avec les plus grosses structures, on arrive toujours à être surpris. Ces gens là ne parlent pas le même langage que nous. Déjà que nous autres, artistes, ne sommes pas bien simples à saisir… je ne vous cache pas que la rencontre des deux spécimens est toujours assez cocasse.

Du coup avant de se comprendre et de s’aligner sur ce que sera le projet, on passe par tout un tas de phases , de l’euphorie créatrice des premiers jours, les yeux encore brillants à l’idée de l’affriolante cagnotte promise, au désespoir le plus profond ,quand le CLIENT décide que finalement non-en-fait-si-c’est-top-moumoute-coco-mais-non-mais-un-peu-mais-pas-vraiment-mais-en-fait-faut-tout-refaire, le tout sous les assauts nocturnes incessants de sms cryptiques.
Alors comme d’hab, je vous livre un peu tout ça en vrac pour le bon plaisir de ceux que ça pourrait éventuellement intéresser,et je vous laisse faire vos petites affaires.



Ma proposition initiale, ahahaha, j’en ris maintenant… loiiiiin loin, encore si loin du résultat final approuvé.




Là on y est, aaaaaah ben oui c’est un shouilla moins personnel…Mais bon sang de bonsoir, insuffler de la personnalité dans un projet digéré, régurgité et redigéré, les cocos, c’est pas de la tarte. A cette période encore plus que d’accoutumée, j’ai eu une admiration sans bornes pour les peintres de l’âge d’or de la publicité, et les obscurs dessinateurs de comics de la grande époque… Pas un seul bouton undo, pas un seul ctrl-z pour les consoler, et ça patouillait des merveilles quand même, malgré les contraintes…des boss j’vous dis.

Bref. Après bien des tergiversations riches de croquis orphelins et moultes veillées nocturnes au coin de la cintiq, j’ai fini par arriver au résultat attendu par le CLIENT. Le CLIENT, dans ce genre de grosse boite, c’est un peu l’Alpha et l’Omega, c’est lui qui a le pognon, et toi t’es sa bitch, si il veut le CLIENT, il te crache dans la bouche et toi t’es content. Ouais.




Bon, histoire de dire, quelques extraits sans phylactères des planches defs, à dire vrai je ne sais pas dans quelle mesure je peux vous révéler l’intégralité des détails de ce projet, j’en resterai donc là. ( Si M.V, qui se reconnaitra et que je remercie encore vivement pour cette opportunité qu’il m’a offerte de m’esquinter la sa…. de me remplir les poches comme un sagouin en ces âpres temps de crise, passe par là, et qu’il y trouve quelque chose à redire, qu’il me contacte et on s’arrangera, bises. )

Bon, mais rassurez-vous, lecteurs d’Aquablue égarés par là, je reste chaud chaud chaud bouillant sur ce nouveau cycle et je m’y remets de ce pas ( ouiiii, je ne vous cache pas qu’il y aura un lééééééééééger petit petit petit retard par rapport à d’habitude mais rien de méchant, ouhlaaaaa, nonnonnonnon, hop hop plouf on y va.)
Allez, une petite prévisu pour marquer le coup et on se connait plus.

huhu.

Hem.

aaah mais si, j’ai ça qui traine;

Mais de tout coeur, je voulais vous remercier encore une fois pour tous ces commentaires dithire…dythiremb…dythi?…dithyran, beuh, pour tous vos commentaires super trop sympas. Nous autres auteurs sommes de frêles et fragiles créatures et vos flatteries sont pour moi de succulentes friandises que je dévore annuellement avec délectation pour repartir la tête haute et le stylet saillant, fièrement brandi, vers de nouvelles aventures graphiques. Bref, c’est cool.

Oh, j’allais oublier encore une dernière petite bafouille ! Spéciale dédicace pour un lecteur de la précédente note qui je l’espère se reconnaitra. J’ai un peu honte car comme dirait l’autre, le dur parpaing de la réalité professionnelle s’est encore écrasé sur la tartelette aux fraises de mes illusions ludiques et j’ai du voguer en silence vers d’autres horizons. Mais je ne t’oublie pas, camarade d’un fugace instant virtuel, ces quelques modestes pixels te sont dédiés. Puisse un jour heureux venir ou d’autres, nombreux, viendront harmonieusement les compléter.

et last but not least, un message pour une fidèle lectrice dont j’ai goujatement manqué le rendez-vous. Je vous salue bien bas, fidèles internautes et vous dit à l’année prochaine. ( meeeerde, j’ai encore oublié la vidéo, bordel ! Bon je vous bricole ça demain…j’te jure. )


Rhaaa…Nous y voilà, le 5 juin ! Cette fois pas possible d’y couper, va falloir poster du pixel, bordel ! Je me suis bien marré l’année dernière mais la je sens que vous ne vous contenterez pas d’une petite merdouille…
Ce que je vous propose, c’est d’y aller en mode gros bourrin, je n’ai plus le temps de vous emballer tout ça avec des petits gags et des conneries mais j’ai bien conscience que vous attendez de la patouille. Alors on va faire péter la patouille, c’est moi qui vous le dis !

Autant vous prévenir tout de suite, je lâche tout en mode random, y’aura de tout, du réchauffé, de l’indédit, du cool et du nazebroque et surtout, surtout beaucoup de machins pas finis, c’est un peu pour mon malheur ma grande spécialité. Mouhahahah.

Alley, on commence justement en douceur avec une note pas finite. Frustration un jour, frustration toujours, tranquillou. J’avais commencé ça il y a deux ans, juste après ma première note, pour vous remercier d’être venu si nombreux et pour toutes les éloges dont vous m’aviez fait part. Evidemment, mon éditeur a cru bon de me rappeler mes dates de bouclage, et ça me l’a un peu coupé…

Z’êtes toujours là ? alors on continue peinard avec du gros giclage de disque dur.

Je dois vous avouer j’ai une lubie, une envie irrépressible depuis des lustres que je n’ai toujours pas réussi à assouvir, comme tout bon gros geek créatif qui se respecte je rêve de bricoler MON jeu.
Jeu video, jeu de plateau, mes envies oscillent au fil des années et des saisons mais je me heurte désespérément au même mur. Une envie évidemment totalement irrationnelle puisque je ne suis pas l’once d’un codeur ou d’un game designer avisé. J’ai bien tenté de collaborer avec des gens mais avec un boulot qui vous prends déjà l’intégralité de votre temps libre, dur dur de monter quoi que ce soit de consistant. Sans parler de mon incapacité à prendre sur moi pour communiquer convenablement, bref… c’est la cata mais je ne perds pas espoir, un jour, peut-être me prendrai-je une année sabbatique pour enfin éllaborer ça sérieusement. en attendant j’entasse sur mon disque les recherches, les petits essais, les exercices de style et les concepts-à-la-con-mais-que-oh-ça-c’est-certainement-le-jeu-du-siècle-mais-que-ah-finalement-non.

On y va en vrac, super délire. Vous noterez une obsession constante pour Catane, civilization et minecraft, parce que les hexagones, les cucubes et les pionpions, c’est bon.

On part sur le pixel art. Le pixel art, après un boulot d’illus ou de bd un peu intense, c’est un peu la zénitude retrouvée. Le plaisir d’assembler telle une mosaïque ancienne des images qui se révèlent comme par magie. C’est aussi le plaisir de la nostalgie, d’une esthétique délicieusement kitsh et désuète, des heures passées sur Deluxe paint et des folles après-midi amiga de ma pre-adolescence à admirer démesurément pantois les jeux des bitmap brothers… C’est aussi réaliser qu’on ne s’improvise pas comme ça pixel artist, c’est un vrai savoir-faire et j’ai encore bien des étapes à gravir pour maitriser pleinement cet art délicat.

Beaucoup de vieilles choses la-dedans et ça n’intéressera certainement que les plus geeks d’entres vous, mais voilà, j’en ai un peu plus je vous le mets quand même comme qui dirait.



Ah si, il y a quand même UN projet abouti, grâce à Ad, le copain de Laurel, qui m’a proposé de bosser sur un de leur jeu iphone/ipad, The sandbox. Un falling sand game plus ellaboré et tactile. J’ai fait une partie des graphismes et c’était l’fun. Et c’était payé, ça aide.
plus d’infos ici pour ceusses qui veulent: The sandox.









Un petit coup de minecraft pour la rigolade, dans une autre vie il faudra que je fasse un mod pour ce jeu.

Et du jeu de plateau en bazar pour terminer. Si quelqu’un a un concept qui prend le meilleur de catane et le meilleur de civilization, le tout jouable avec des non-hardcore gamers en moins de deux heures, qui ne soit pas juste un tristounet jeu de cartes sans pionpions, qu’il se manifeste, c’est mon héros.




Pour ceux qui ne l’auraient pas vu à l’époque je vous enjoins à relire la note sur le blog de Mel avec du hero quest dedans.
http://www.melakarnets.com/index.php?post/2009/06/23/613-reno-quest
Egalement si toutes ces frivolités vous passionne, un site extra d’un gars super fort, Niklas Jansson, c’est une mine de concepts et de tergiversations graphiques autour des jeux videos qu’il a aimé. J’adore.

allez on ne faiblit pas; Quittons les petits pions et les petits pixel pour retrouver les illustrations et la bd. On est pas là pour rigoler, merde.


Soyons foufous, le premier qui trouve les 8 références présentes dans ce dessin gagne un album dédicacé. C’est du niveau pif poche mais vu que je ne fais plus de festivals par manque de temps, c’est l’occasion d’avoir une ptite patouille originale. Allez y’a pas de perdants, on y va, on y va.

La série suivante date d’il y a quelques années, j’avais bossé un an dans une boite d’anim. comme concept artist et character designer.( j’adore dire concept artist et character designer, ça fait pas pareil en français.) C’était vraiment un boulot super sympa. C’est aussi à cette époque que je me suis mis à bosser à la cintiq et je ne l’ai plus quitté depuis.
Toutes les images qui vont suivre sont la propriété de « The Bakery », allez pas me coller ça chez chtis panneaux.
































Oh ben tiens ça n’a rien à foutre là, ça, c’est plus récent et ça n’a rien à voir, tant pis je vous le mets quand même, plus rien ne m’arrêtera, mouhahahah.

Bon, avec tout ça, vous devriez en avoir pour un moment, non ? Oui je sais c’est un peu n’importe quoi ce déballage mais ça me fait beaucoup rire. Toutes mes condoléances pour votre iphone.

Zou, last but not least, on termine dans la joie sur Aquablue. Ca va faire 3 ans que je bosse dessus et je prends toujours autant mon pied. Comme le disait très justement mon scénariste Régis Hautière, « on nous a filé la boite de lego ultime et on nous paye pour jouer avec ». Régis il est comme ça, toujours la phrase qui fait mouche.

Plus sérieusement quand Delcourt m’a contacté pour reprendre cette série ça m’a un peu fait ça:

Parce que finalement c’est un peu la série qui synthétise toutes mes lubies et tous les méandres de mon imaginaire. Wesh gros. Et je suis bien content. J’ai encore du chemin à faire pour arriver au graphisme auquel j’aspire, à la fois hyper réaliste et péchu mais j’y vais tranquillou et c’est cool. ( en fait non c’est pas cool du tout je dois tout boucler dans deux mois, c’est horrible, je fais du caca tout coincé qui pue la 3d, je souffre, rha.)



















La couv du prochain tome qui devrait sortir en octobre:

Et comme vous avez été très sages et très persévérants je vous ai mitonné une pitite vidéo making-of, c’est pas la compo la plus intéressante ni mon dessin le plus juste mais bon, voila, c’est mon premier enregistrement, tout ça tout ça. ( c’est ptet un shouilla rapide aussi mais je ne voulais pas que ça dure 3 plombes.)

http://www.youtube.com/watch?v=Z76zE8lmTLU

Mince laissez-moi regarder comment qu’on incruste une video youtube dans un blog wordpress et je vous édite ça.

Bon, je crois qu’on arrive à la fin…C’est la note-qui-n’en-est-pas-vraiment-une la plus nawak et mal gaulée de toute la bloggosphère, si j’ai le temps,-ahah-un jour je rebricolerai tout ça pour intégrer des galeries, ça sera un peu moins indigeste.
Mais j’aime bien le principe du gavage, ça devrait vous tenir un petit moment. J’aurais aimé disserter plus en détails sur certains aspects de mon boulot mais on va garder ça pour une prochaine fois. Huhu.

En tout cas, je vous remercie tous pour votre gentillesse et votre fidélité malgré mon silence et mes mises à jours inexistantes. Pas un seul troll, pas un énervé, vous me faites regagner un peu d’espoir dans le net. Moi je dis bravo.
Autant de posts avec si peu de notes, je crois qu’on tient là un concept artistique singulier qui devrait faire date dans le petit univers des blogs bd.
Un grand merci à Luc Didry pour la bannière animée super michto ( hihihi, je l’ai mis en ligne hier soir ;)

Love sur vous.

juin 5th, 2012

Mon dieu, cette note n’a ni queue ni tête… (je vous assure que j’avais une idée très précise et sûrement très drôle au départ, mais au départ seulement) Dans tous les cas, c’est avec une grande émotion et une légère anxiété que je me replonge dans les méandres du blog dessiné. Si, vraiment, ça fait des choses.

Je voudrais profiter de ce petit encart pour m’excuser sincèrement auprès de tous mes anciens lecteurs de les avoir lâché comme des bouses, gougnafier que je suis… J’espère que le plaisir que vous aurez à me retrouver sera au moins supérieur ou égal à la haine que j’ai pu engendrer chez certains d’entre-vous à force de me planquer tel un bernard l’ermite agoraphobe. Je suis nonchalance et culpabilité à la fois, ouaip, mais toujours la tête haute !

Je ne vais pas dresser un programme ou une ligne de conduite à suivre pour ce blog, ça porte la poisse. Sachez cependant que ce nouveau site sera dans un premier temps surtout et essentiellement un support pour partager avec vous mes travaux en cours. Tout du moins pendant ces 3 mois qui vont suivre ou je bouclerai Aquablue tome 12 comme un samouraï. Rassurez-vous, j’ai bien d’autres machins qui squattent mes disques durs et qui pourraient bien venir prendre quelques couleurs sur le net, des bidules pas forcément liés à la bd mais qui sauront, je l’espère, attiser votre curiosité et vous procurer quelques futiles mais bienheureux moments bloggesques.

C’est donc enjoué et la voix solennelle que je vous dis  « Long live the pixellu blog et love sur vous » , amis internautes.

p.s: (Pour Ingrid et les gros ninjas du php, oui, j’ai utilisé wordpress theme generator comme un noob, oui mon blog est une usine à gaz pour 3 timbres poste mais promis, si la mayo prends je me réfèrerais à qui de droit pour optimiser le bouzin)

yahaha !

Proudly powered by WordPress. Theme developed with WordPress Theme Generator and modified by Fiat Tux.
Creative Commons License